Apple, Google, Samsung : Quelles solutions de paiement par smartphone verront bientôt le jour ?

Optimize your payment solutions

Apple, Google, Samsung : Quelles solutions de paiement par smartphone verront bientôt le jour ?

En septembre 2014, c’est Apple qui a ouvert le bal, en annonçant le lancement de sa solution Apple Pay. La marque a réussi à signer un partenariat avec les plus grands leaders de cartes bancaires comme Visa, MasterCard et American Express. Alors qu’Apple Pay est déjà en service aux Etats-Unis, la solution est annoncée en Europe dans le courant de l’année 2015.

On se souvient qu’en 2011, Google avait lancé le Google Wallet, qui s’était soldé par un cuisant échec, abandonnant finalement la solution. C’est pourtant le même produit que propose Apple aujourd’hui. Et les résultats sont plutôt prometteurs car ce sont déjà 700 000 commerces américains qui acceptent dorénavant le mode de paiement, seulement cinq mois après son lancement.

Le pari était pourtant risqué car pour accepter le mode de paiement, les commerçants ont dû changer leurs terminaux afin qu’ils soient équipés d’un récepteur NFC. Il faut dire qu’Apple a profité de la mouvance actuelle qui vise à changer les terminaux classiques qui lisent les bandes magnétiques en terminaux à puces, les Américains voulant adopter le modèle européen.

Suite à ces résultats Google retente le coup, en annonçant la sortie de Android Pay. La solution semble identique à Apple Pay, au si bien d’un point de vue technique que technologique.

Quant à Samsung, la marque coréenne vient de racheter la société LoopPay, afin de lancer sa solution de paiement. L’avantage de ce rachat est la compatibilité déjà existante avec les terminaux présents chez les commerçants. La technologie, par contre, est différente. Il ne s’agit pas de NFC mais de Magnetic Secure Transmission. La technologie permet d’enregistrer une carte bancaire dans une housse spéciale de protection du téléphone. Quand l’utilisateur souhaite payer, il appuie sur un bouton ou ouvre l’application pour sélectionner sa carte. La protection émet un champ magnétique qui communique avec le terminal de paiement. Cette fameuse protection peut enregistrer des milliers de cartes, et l’application peut être protégée par un code PIN ainsi qu’un mot de passe.